picts_5Les créatures de rêve que l’on voit régulièrement sur le papier glacé des magazines ou sur les écrans de télévision peuvent faire fantasmer de nombreux photographes mais le monde réel est quelque peu différent et sûrement moins idyllique. En général, c’est dans le quotidien qu’il faut chercher les richesses cachées et les sources d’inspirations, sans oublier tout ce que la vie peut apporter comme situations inattendues.

La première chose que devra faire le photographe entrant en relation avec son futur modèle est d’apporter la preuve de sa respectabilité et de son honnêteté et de bien préciser quel genre de photographies il compte faire. La meilleure façon de convaincre est de montrer un album avec ses travaux, mais évidemment cela peut être un cercle vicieux pour celui qui débute vraiment. A défaut de pouvoir montrer des nus, on peut toujours montrer d’autres œuvres personnelles et en particulier des portraits. On peut aussi montrer des dessins, d’ailleurs le fait de dessiner des nus est une bonne préparation dans la mesure où cela oblige à étudier les poses et à mieux observer ses modèles. Des ateliers d’art se chargent d’initier les débutants ; les modèles y sont souvent très différent(e)s par leur âge, leur taille, leur corpulence, etc., et cela force à s’éloigner des visions stéréotypées des photographies glamour.

Dans tous les cas il faudra s’identifier clairement, le meilleur moyen pour ce faire étant de donner une carte avec son nom, son adresse, son téléphone, son site internet ou son mèl, éventuellement ses références (appartenance à une organisation, distinctions artistiques, etc.). Il ne faut pas oublier de préciser ce que l’on compte faire des photographies, car les termes de l’accord ne seront peut-être pas les mêmes si celles-ci doivent rester dans l’album de famille, être présentées à des concours, faire l’objet d’expositions ou être publiées dans un livre ou une revue à fort tirage.

Si l’on cherche à réaliser des photographies à caractère très intime ou explicite, il ne sera pas toujours facile de trouver un modèle. On trouve parfois parmi des personnes très proches quelqu’un(e) qui, après avoir fait la moue, finira par se prêter au jeu.